B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Simone Martini

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1. Eléments de biographie

Simone Martini, nait entre 1280 et 1285 à Sienne, et meurt à Avignon en 1344. Peintre de l’école siennoise, contemporain de Ambrogio Lorenzetti, il utilise les techniques de la fresque et de la tempera sur bois. Elève de Duccio, il développe l'utilisation des lignes pour développer le rythme pictural ainsi que les harmonies sophistiquées de la couleur, éléments déjà présents chez Duccio. Il est également profondément influencé par les sculptures de Giovanni Pisano, et plus encore par l'art gothique français.

Sa première œuvre est une grande fresque de la Maestà (1315, retravaillée en 1321) réalisée dans le Palais Communal de Sienne à la Mairie de Sienne en contrepoint de la célèbre Maestà de Duccio qui se trouvait dans la cathédrale. Puis il réalise le « Saint Louis de Toulouse » (1317, Naples), où l’influence gothique est beaucoup plus perceptible : çà cette époque en effet, Naples est un royaume français, gouverné par Robert d'Anjou, qui commande à Simone cette image votive d’un membre fraîchement canonisé de la maison royale française. A partir de cette date, l’art de Simone devient essentiellement un art de Cour, raffiné, élégant et très influencé par la France.

Simone réalise de nombreuses madones, dont le type achevé, d'une grande importance dans la peinture siennoise est celui du polyptyque de Pise de 1320. En 1328 Simone réalise une autre fresque au Palais Communal de Sienne, un portrait équestre commémoratif du mercenaire Guidoriccio da Fogliano, une de premiers portraits de ce genre dans la peinture italienne naissante, sur un fond de vaste paysage panoramique avec les tentes des soldats à l'arrière-plan et de châteaux.

Peu après Simone se rend à Assise pour y réaliser une fresque relatant des scènes de la vie de Saint Martin dans l’église Saint François, où se retrouve à la fois l'influence de l'art gothique français et le sens du faste chevaleresque propre à Simone. Retour à Sienne, il réalise probablement son chef d’œuvre, l'Annonciation (1333, Florence, Offices), en collaboration avec son beau-frère Lippo Memmi (mort en 1357).

En 1340-1341 Simone part pour la France, envoyé semble t-il en mission a Avignon par la Curie romaine. Il devient peintre à la cour du pape Benoît XII et y peint le « Christ retournant chez ses parents après s’être disputé avec les Docteurs », sujet très peu évoqué en peinture ; il se lie d’amitié avec Pétrarque et illustre le « Vergilius cum notis Petrarcae » (bibliothèque Ambrosienne de Milan), codex annoté par le poète. Il réalise également des fresques pour la cathédrale Notre Dame des Doms à Avignon : le tympan de la Bénédiction du Sauveur et la lunette de la Madone de l’Humilité, toutes deux très mal conservées et datant probablement de 1341.

Son influence sur la peinture française du XIVè siècle est difficile à évaluer, mais un siècle plus tard, les Siennois, d’après Ghiberti, le considèrent comme leur plus grand peintre.

L’art de Martini adapte la tradition de la ligne et de la couleur aux goûts et aux nécessités de la riche et élégante société de son temps. Aussi, il retire de sa peinture les tons affligés et dramatiques des derniers successeurs de Duccio et affirme la pure beauté obtenue grâce aux lignes douces et à une gamme variée de teintes délicates et précieuses. Simone Martini est aussi considéré comme le premier portraitiste de la peinture médiévale : il est le premier à prendre conscience des physionomies de chacun de ses sujets : ainsi il réalise le portrait de Robert d'Anjou dans le « Retable de Naples », celui du cardinal Gentile Partino da Montefiore au-dessus de l'arc d'entrée de la chapelle de San Martino à Assise, celui de Guidoriccio da Folignano dans le Palazzo Pubblico de Sienne, et sans doute un portrait de Laure pour Pétrarque, aujourd'hui perdu.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)