B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Fondements idéologiques et législation
1.1. Fondements idéologiques
1.2. La législation

2. L’opération T4
2.1. Préparation
2.2. Mise en œuvre
2.3. La fin de T4

3. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
3.1. L’euthanasie sauvage
3.2. La première phase : avril 1941 – avril 1943
3.3. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
3.4. Bilan de 14f3

4. Les procédés techniques
4.1. Les chambres à gaz
4.2. Les camions à gaz

5. Les centres de T4 et de 14f3
5.1. Bernburg
5.2. Brandenburg
5.3. Grafeneck
5.4. Hadamar
5.5. Hartheim
5.6. Sonnenstein

6. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
6.1. Koscian
6.2. Owinska
6.3. Kobierzyn
6.4. Les autres actions en Pologne

7. Documents
7.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à l´Institut Technique Criminel (KTI)
7.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
7.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller
7.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

8. Quelques médecins participant à l’action T4

9. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

10. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard

11. Prélude

12. Prémisses : de l’eugénisme à l'euthanasie étatique : l’hygiène raciale
12.1. L’eugénisme (Eugenik) ou « hygiène raciale » (Rassenhygiene)
12.2. Une autre problématique : l'euthanasie
12.3. Eugénisme et euthanasie des nouveau-nés infirmes
12.4. La psychiatrie au service du projet hitlérien
12.5. L’engagement des psychiatres, biologistes et médecins au coté du pouvoir

13. Fondements idéologiques et législation nazie
13.1. Fondements idéologiques
13.2. La législation

14. L’euthanasie des enfants

15. L’opération T4
15.1. Préparation
15.2. Mise en œuvre
15.3. La fin de T4

16. La résurrection de T4
16.1. L’euthanasie sauvage
16.2. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
16.3. La première phase : avril 1941 – avril 1943
16.4. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
16.5. Bilan de 14f3

17. Les procédés techniques
17.1. Les chambres à gaz
17.2. Les camions à gaz

18. Les centres de T4 et de 14f3
18.1. Bernburg
18.2. Brandeburg
18.3. Grafeneck
18.4. Hadamar
18.5. Hartheim
18.6. Sonnenstein

19. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
19.1. Koscian
19.2. Owinska
19.3. Kobierzyn
19.4. Les autres actions en Pologne

20. Documents
20.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à l´Institut Technique Criminel (KTI)
20.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
20.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannmüller
20.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

21. Quelques médecins participant à l’action T4

22. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

23. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard
Bas de boite

Diffusé par CashTrafic

Nazisme : les opérations « T4 » et « 14F3 » (2ième guerre mondiale 1939-1945)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »

L’euthanasie sauvage
La première phase : avril 1941 – avril 1943
La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
Bilan de 14f3

2. La première phase : avril 1941 – avril 1943

La première sélection connue a lieu en avril au camp de Sachsenhausen. Jusqu’à l’été 1941, 400 Häftlinge y sont sélectionnés. Dans la même période, 450 Häftlinge de Buchenwald et 575 d’Auschwitz sont envoyés dans la chambre à gaz de Sonnenstein alors que 1.000 autres de Mauthausen finissent à Hartheim. Entre septembre et novembre 1941, Dachau envoie à Hartheim 3.000 prisonniers et Mauthausen 1.000 supplémentaires, dont une partie de son commando de Gusen. Durant la même période les sélections sont opérées à Flossenbüg, Neuengamme et Ravensbrück. Par la suite suivent 1.000 Häftlinge de Buchenwald, 850 de Ravensbrück, 214 de Groß-Rosen qui sont envoyés à NS- Sonnenstein et Bernburg. En mars et avril 1942, 1.600 femmes sélectionnées à Ravensbrück sont assassinées à Bernburg.

Pour les gazages, seuls les établissements de Bernburg (Dr. Irmfried Eberl), Sonnenstein (Dr. Horst Schumann) et Hartheim (Dr. Rudolf Lonauer et Dr. Georg Renno) sont utilisés, les installetion de gazages de Grafeneck, Hadamar et Brandenburg ayant été démontées après l’arrêt de T4. Les victimes sont amenées des camps de concentration soit dans les autobus de la GEKRAT, soit par convoi de chemin de fer. Un rapide examen permet à un médecin de « marquer » d’une croix ceux qui possèdent des dents en or. Suit le gazage au monoxyde de carbone et l’extraction des dents en or des victimes marquées. Avant crémation, certains corps sont autopsiés. C’est le même personnel T4 des trois établissements qui réalise tout ce travail.

Au fil du temps, lors des sélection, on élargit le cercle des victimes aux politiques, à tous les détenus mal vus, aux Juifs, aux « asociaux », cette dernière catégorie comprenant les « Tziganes, vagabonds, mendiants, désœuvrés, prostituées, psychopathes et malades mentaux… » (Circulaire de la police bavaroise du 1 août 1936 définissant les asociaux…) Mais début 1942 le WVHA décide de restreindre fortement le nombre de victimes ainsi que les critères de la première sélection par les commandant de camps. En effet l’effort de guerre exige désormais la mise à disposition de tous les travailleurs capables de travailler quelqu’ils soient. Aussi en mars 1942 l’Inspection générale des camps dirigée par le SS-Brigadeführer Richard Glücks donne des instructions dans ce sens. Une année plus tard, le 27 avril 1943 Glücks restreint encore le cercle des « sélectionnables », le limitant aux véritables malades mentaux, et en excluant les tuberculeux ou grabataires, auxquels on peut confier un travail, même s’ils sont alités… Après ces directives, Bernburg et Sonnenstein sont fermés, et seules restent en activité les installations de Hartheim.

Ainsi s’achève la première phase de l’Aktion 14f13

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)