B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Introduction
1.1. L’Egypte, un « don du Nil »
1.2. Datation

2. « Avant l’histoire »
2.1. L'Egypte de la préhistoire
2.2. La formation de la civilisation égyptienne : 4500 - 2650

3. L’ancien empire memphite : 2650 – 2033 av. J.C.
3.1. Introduction
3.2. La IIIè Dynastie (2650 - 2575 avant J. C.)
3.3. La IVè dynastie (2575 - 2465 avant J. C.)
3.4. La Vè dynastie (2465 - 2323 avant J. C.)
3.5. La VIè dynastie (2323 à 2150 avant J. C.)

4. La Première Période Intermédiaire (2150 – 2133)
4.1. Généralités
4.2. Les dynasties

5. Le Moyen Empire thébain (2133 – 1786)
5.1. Introduction
5.2. La XIè dynastie (2133 - 1963 avant J. C.)
5.3. La XIIè dynastie (1963 - 1786 avant J. C.)

6. La seconde période intermédiaire (1783 -1550 avant J.C.)
6.1. Les Hyksôs
6.2. Les dynasties
6.3. La fin de la domination Hyksôs (1650 à 1550 avant J. C.)

7. Le nouvel empire (1550 – 1069)
7.1. Introduction
7.2. Reconquête et consolidation
7.3. Vers l’hégémonie
7.4. L’intermède amarnien : Amenophis IV – Akhenaton
7.5. L’empire hégémonique
7.6. Le déclin (1186 – 1069 avant J. C.)
7.7. Les dynasties du Nouvel empire

8. La Troisième période intermédiaire (1069 - 664 avant J.C.)
8.1. Introduction
8.2. La XXIè dynastie de Tanis (1069 – 945)
8.3. La XXIIè dynastie « libyenne » (945 – 715)
8.4. Les XXIIIè et XXIVè dynasties
8.5. La domination Nubienne : les XXVè et XXVIè Dynasties (715 – 664)
8.6. Les dynasties

9. La basse époque (664 - 330 avant J.C.)
9.1. L’invasion assyrienne : 671-660
9.2. La XXVIè dynastie « saïte » (664 à 525 avant J. C.)

10. L’époque ptolémaïque (332 avant J.C. – 30 avant J.C.)
10.1. Alexandre le Grand (331 à 322 avant J. C.)
10.2. Les Lagides (322-30 avant J.C.)
Bas de boite

Diffusé par CashTrafic

Histoire de lÂ’Egypte ancienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1.2. Datation

Abydos, temple funéraire de Séti I. XIXè dynastie. Les fameuses « tables d’Abydos » (Histoire de l’Egypte ancienne)
Abydos, temple funéraire de Séti I. XIXè dynastie. Les fameuses « tables d’Abydos »
(Histoire de lÂ’Egypte ancienne)
La datation des règnes de l'Egypte ancienne est très délicate et reste fonction de dynasties étudiées. En effet, les Egyptiens « remettaient les compteurs » à zéro chaque fois qu'un nouveau roi montait sur le trône et rapportaient les événements de son règne en fonction de ce point de départ. La datation peut donc conduire à une approximation de plusieurs dizaines, voire centaines d'années selon les dynasties. De même, l'ordre de succession des pharaons d'une même dynastie reste sujet à erreur. Les chiffres attribués aux pharaons qui portent le même nom constituent des repères d'origine récente.

    Les historiens disposent de quelques grandes sources pour reconstituer l'histoire de l'Egypte ancienne :
  • La « Pierre de Palerme » (Musée de Palerme), dalle en basalte noir de provenance inconnue, reprend la liste des rois de Haute et de Basse Egypte depuis la période prédynastique jusqu'à la Vè dynastie (hormis la liste des rois de la IIè dynastie, disparue). Elle évoque également certains événements marquants comme les fêtes religieuses, l'édification de temples, les expéditions militaires, la hauteur de la crue du Nil...
  • Les Tables de la « Chambre des Ancêtres de Karnak » (règne de Thoutmosis III, XVIIIè dynastie) mentionnent 61 noms. (Musée du Louvre).
  • Les Tables du temple funéraire de Séthi I à Abydos (XIXè dynastie) reprennent 76 noms à partir de Ménès.
  • Les Tables du temple de Ramsès II à Abydos (liste fragmentaire) sont conservées au British Muséum.
  • La Liste de Saqqarah provenant de la tombe du scribe Tournaï, contemporain de Ramsès II, comporte 58 noms et se trouve au Musée du Caire.
  • Le Papyrus Royal de Turin daté du règne de Ramsès II, fort endommagé, a été découvert à Memphis. Il comporte le nom de 300 rois depuis le règne des dieux jusqu'aux débuts de la XVIIIè dynastie ainsi que le nombre d'années de chaque règne (Musée de Turin).
  • Le travail réalisé par Manéthon, très imparfait, propose des listes de pharaons classés par ordre de succession et répartis en trente et une dynasties, avec durées de règnes et totaux des années. Ce prêtre de Sébennytos (l'actuelle Samanoud dans le Delta) avait reçu de Ptolémée II la mission de rédiger en grec une histoire de l'Egypte, de Ménès à la conquête macédonienne. Son oeuvre, « Aegyptiaca », écrite en grec en 30 volumes, est parvenue de façon très fragmentaire à travers les écrits tardifs de Flavius Josèphe, historien du Ier siècle de notre ère et des chronographes chrétiens Sextus Julius l'Africain (début du IIIè siècle) et Eusèbe (début du IVè siècle).

Ces sources sont muettes sur la durée de certains règnes et incomplètes ou discordantes pour d'autres. Enfin, l'existence de plusieurs règnes simultanés et d'interrègnes ne facilite pas la cohérence historique. Les dates retenues, parfois incohérentes entre elles, ne constituent que des approximations.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)