B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Introduction
1.1. L’Egypte, un « don du Nil »
1.2. Datation

2. « Avant l’histoire »
2.1. L'Egypte de la préhistoire
2.2. La formation de la civilisation égyptienne : 4500 - 2650

3. L’ancien empire memphite : 2650 – 2033 av. J.C.
3.1. Introduction
3.2. La IIIè Dynastie (2650 - 2575 avant J. C.)
3.3. La IVè dynastie (2575 - 2465 avant J. C.)
3.4. La Vè dynastie (2465 - 2323 avant J. C.)
3.5. La VIè dynastie (2323 à 2150 avant J. C.)

4. La Première Période Intermédiaire (2150 – 2133)
4.1. Généralités
4.2. Les dynasties

5. Le Moyen Empire thébain (2133 – 1786)
5.1. Introduction
5.2. La XIè dynastie (2133 - 1963 avant J. C.)
5.3. La XIIè dynastie (1963 - 1786 avant J. C.)

6. La seconde période intermédiaire (1783 -1550 avant J.C.)
6.1. Les HyksĂ´s
6.2. Les dynasties
6.3. La fin de la domination HyksĂ´s (1650 Ă  1550 avant J. C.)

7. Le nouvel empire (1550 – 1069)
7.1. Introduction
7.2. ReconquĂŞte et consolidation
7.3. Vers l’hégémonie
7.4. L’intermède amarnien : Amenophis IV – Akhenaton
7.5. L’empire hégémonique
7.6. Le déclin (1186 – 1069 avant J. C.)
7.7. Les dynasties du Nouvel empire

8. La Troisième période intermédiaire (1069 - 664 avant J.C.)
8.1. Introduction
8.2. La XXIè dynastie de Tanis (1069 – 945)
8.3. La XXIIè dynastie « libyenne » (945 – 715)
8.4. Les XXIIIè et XXIVè dynasties
8.5. La domination Nubienne : les XXVè et XXVIè Dynasties (715 – 664)
8.6. Les dynasties

9. La basse Ă©poque (664 - 330 avant J.C.)
9.1. L’invasion assyrienne : 671-660
9.2. La XXVIè dynastie « saïte » (664 à 525 avant J. C.)

10. L’époque ptolémaïque (332 avant J.C. – 30 avant J.C.)
10.1. Alexandre le Grand (331 Ă  322 avant J. C.)
10.2. Les Lagides (322-30 avant J.C.)
Bas de boite

Diffusé par CashTrafic

Histoire de lÂ’Egypte ancienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

7.4. L’intermède amarnien : Amenophis IV – Akhenaton

LÂ’instauration du culte dÂ’Aton
Le monothéisme amarnien
La chute
La fin de l’hérésie et la restauration

7.4.1. LÂ’instauration du culte dÂ’Aton

Akhetaton – Telle el-Amarna : vestiges du palais du nord. (Site Egypte antique)
Akhetaton – Telle el-Amarna : vestiges du palais du nord. (Site Egypte antique)
Lorsque le fils aîné d’Aménophis III monte sur le trône d’Égypte en 1353, il porte encore son nom de naissance, Aménophis, quatrième de la XVIIIè dynastie. Le jour de son sacre, il reçoit son prénom de couronnement, « Néferkhéperourê », qu’il aurait dû porter désormais. Sans doute a-t-il été associé au trône du vivant de son père, durant environ 3 ans, et dans les 4 premières années de son règne personnel, il vit à Thèbes, au palais royal de Malgatta avec le reine mère Tiy et son épouse Nefertiti « La belle est venue », sa cousine, fille de Ay et de Tiy II, donc petite-fille de Youya et Touya. Aménophis IV et Nefertiti formeront un couple encore plus étroitement lié politiquement que celui Aménophis III et Tiy.

Karnak, Gematon d’Akhenaton : reconstitution de « talatates » : l’offrande du roi à Aton. Musée de Louxor. (Site Egypte antique)
Karnak, Gematon d’Akhenaton : reconstitution de « talatates » : l’offrande du roi à Aton. Musée de Louxor. (Site Egypte antique)
Au départ, le roi n’est pas en lutte ouverte avec le clergé d'Amon Rê. Le pharaon vénère l'ensemble du panthéon égyptien jusqu'en l'an 4 de son règne et entreprend un programme de constructions traditionnel. Il est possible que le chef du clergé d’Amon, sans doute très ambitieux, ait constitué rapidement une menace pour l'autorité royale. Vers l’an 4 de son règne, Aménophis IV décide de réformer la religion égyptienne en donnant au dieu soleil, auquel son père avait déjà dédié un culte spécial, une place primordiale. Il fait ériger à l’est de Karnak un temple au Soleil levant, serpent, sans qui rien ne peut vivre ; il fait détruire, en les martelant, les noms et les images d'Amon ; il change son nom en « Akhenaton », «le serviteur du globe serpent», sous lequel on le désignera jusqu'à sa mort ; puis il abandonne Thèbes et fonde à 375km au nord du domaine d’Amon une cité nouvelle, qui se développe rapidement : Akhetaton, « l'Horizon serpent » (Tell el-Amarna) où il va vivre en compagnie de son épouse et des 6 filles (Méritaton, Maketaton, Ankhsenpaaton, future épouse du prince Toutankhaton, Nofrenoferouaton - tachéry, Nofrenoferourê et Setepenrê), de ses courtisans et hauts fonctionnaires… dans le temple de Karnak, il à faire ériger des fondations pieuses au globe serpent.

Akethaton – Telle el Amarna : plan d’ensemble de la ville. (Site Egypte antique)
Akethaton – Telle el Amarna : plan d’ensemble de la ville. (Site Egypte antique)
Statuette en bois d’Akhenaton – Aménophis IV. (XVIIIè dynastie, 1379 – 1362). Musée de Berlin. (Site Egypte antique)
Statuette en bois d’Akhenaton – Aménophis IV. (XVIIIè dynastie, 1379 – 1362). Musée de Berlin. (Site Egypte antique)

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)