B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Introduction
1.1. L’Egypte, un « don du Nil »
1.2. Datation

2. « Avant l’histoire »
2.1. L'Egypte de la préhistoire
2.2. La formation de la civilisation égyptienne : 4500 - 2650

3. L’ancien empire memphite : 2650 – 2033 av. J.C.
3.1. Introduction
3.2. La IIIè Dynastie (2650 - 2575 avant J. C.)
3.3. La IVè dynastie (2575 - 2465 avant J. C.)
3.4. La Vè dynastie (2465 - 2323 avant J. C.)
3.5. La VIè dynastie (2323 à 2150 avant J. C.)

4. La Première Période Intermédiaire (2150 – 2133)
4.1. Généralités
4.2. Les dynasties

5. Le Moyen Empire thébain (2133 – 1786)
5.1. Introduction
5.2. La XIè dynastie (2133 - 1963 avant J. C.)
5.3. La XIIè dynastie (1963 - 1786 avant J. C.)

6. La seconde période intermédiaire (1783 -1550 avant J.C.)
6.1. Les Hyksôs
6.2. Les dynasties
6.3. La fin de la domination Hyksôs (1650 à 1550 avant J. C.)

7. Le nouvel empire (1550 – 1069)
7.1. Introduction
7.2. Reconquête et consolidation
7.3. Vers l’hégémonie
7.4. L’intermède amarnien : Amenophis IV – Akhenaton
7.5. L’empire hégémonique
7.6. Le déclin (1186 – 1069 avant J. C.)
7.7. Les dynasties du Nouvel empire

8. La Troisième période intermédiaire (1069 - 664 avant J.C.)
8.1. Introduction
8.2. La XXIè dynastie de Tanis (1069 – 945)
8.3. La XXIIè dynastie « libyenne » (945 – 715)
8.4. Les XXIIIè et XXIVè dynasties
8.5. La domination Nubienne : les XXVè et XXVIè Dynasties (715 – 664)
8.6. Les dynasties

9. La basse époque (664 - 330 avant J.C.)
9.1. L’invasion assyrienne : 671-660
9.2. La XXVIè dynastie « saïte » (664 à 525 avant J. C.)

10. L’époque ptolémaïque (332 avant J.C. – 30 avant J.C.)
10.1. Alexandre le Grand (331 à 322 avant J. C.)
10.2. Les Lagides (322-30 avant J.C.)
Bas de boite

Diffusé par CashTrafic

Histoire de lÂ’Egypte ancienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8. La Troisième période intermédiaire (1069 - 664 avant J.C.)

Introduction
La XXIè dynastie de Tanis (1069 – 945)
La XXIIè dynastie « libyenne » (945 – 715)
Les XXIIIè et XXIVè dynasties
La domination Nubienne : les XXVè et XXVIè Dynasties (715 – 664)
Les dynasties

8.3. La XXIIè dynastie « libyenne » (945 – 715)

Le pharaon Osorkon I, XXIIè dynastie « Libyenne ». Musée du Louvre. (Histoire de l’Egypte ancienne)
Le pharaon Osorkon I, XXIIè dynastie « Libyenne ». Musée du Louvre.
(Histoire de lÂ’Egypte ancienne)
Durant cette période troublée de la XXIè dynastie, des tribus libyennes, les « Machaouach », s'infiltrent en Égypte et forment des chefferies dans l'ouest du delta. Vers 950, Chéchonq I, qui hérite du trône, n'est autre le général en chef des armées et le conseiller du roi dont il a épousé la fille Maâtka Rê. La religion subit de plein fouet l'influence berbère. La déesse chatte Bastèt, qui devient la grande déesse nationale, est associée à la déesse lionne Sekhmet. Le nouveau roi berbère fait ériger à Thèbes un nouveau temple à la déesse Bastèt. Le culte des idoles prend le pas sur le culte d'Amon. Chéchonq I fonde la XXIIè dynastie, « libyenne » dont la capitale sera Bubastis. Il confie à l'un de ses fils, Ioupout, les charges de Grand Prêtre d'Amon de général en chef des armées et de gouverneur de la Haute-Egypte et à l'autre de ses fils, Nimlot, le commandement d'Hérakléopolis. Le troisième fils, Osorkon I, héritera du trône. Une partie du clergé d'Amon se réfugie alors à Napata en Haute Nubie.

Tanis. Tombe de Shéshonq I. (Histoire de l’Egypte ancienne)
Tanis. Tombe de Shéshonq I.
(Histoire de lÂ’Egypte ancienne)
Chéchonq Ier tente de reprendre une politique d'expansion et, en 925, mène en Palestine une campagne victorieuse au cours de laquelle il pille Jérusalem. Il entreprend un programme de construction ambitieux dans le temple d'Amon-Rê de Karnak où il fait représenter le triomphe de l'Égypte sur les deux royaumes juifs de Juda et d'Israël.

Pendentif au nom du Pharaon Osorkon II. XXIIe dynastie, règne d’Osorkon II (v. 874-850 av. J.-C.). Or, lapis-lazuli et verre rouge. H. 9 cm Musée du Caire. (Histoire de l’Egypte ancienne)
Pendentif au nom du Pharaon Osorkon II. XXIIe dynastie, règne d’Osorkon II (v. 874-850 av. J.-C.). Or, lapis-lazuli et verre rouge. H. 9 cm Musée du Caire.
(Histoire de lÂ’Egypte ancienne)
Osorkon II, petit fils de Chéchonq, s’emploie à contrôler le clergé d’Amon en installant son fils Nimlot à Karnak et confie à son autre fils Chéchonq la charge de Grand Prêtre de Memphis. Le roi embellit le temple de Bastet dans sa ville de Bubastis et entreprend des travaux à Léontopolis, Memphis et à Tanis. Face à la politique expansionniste de l’Assyrie sous Assurnasirpal II et Salmanazar III, il participe à une grande alliance groupant Byblos, le royaume d'Hamath, Damas et Israël et remporte en 853 la bataille de Qarqar sur l'Oronte qui arrête la progression de l'armée de Salmanazar III. Les royaumes de Syro Palestine constituent le dernier rempart qui protège l'Egypte de la menace assyrienne. Sa succession ouvre une période de guerre civile et de chaos, rythmée par les luttes entre les clergés de Memphis et Thèbes. Les pharaons perdent peu à peu tout pouvoir en dehors de leur territoire de Tanis et Bubastis.


Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)