B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. La mise en place de la politique exterminationniste
1.1. Introduction
1.2. L’environnement de l’opération Barbarossa
1.3. De la « transplantation » à l’extermination

2. Histoire des Einsatzgruppen
2.1. Origines
2.2. La composition des Einsatzgruppen
2.3. L’Einsatzgruppe A
2.4. L’Einsatzgruppe B
2.5. L’Einsatzgruppe C
2.6. L’Einsatzgruppe D

3. Les méthodes des Einsatzgruppen
3.1. Les fusillades
3.2. Les camions à gaz
3.3. Les camps d’extermination

4. Les rapports

5. Les grands massacres
5.1. Le massacre des Juifs de Lettonie
5.2. Babi Yar
5.3. La forêt de Krepiec
5.4. Le massacre des juifs de Przemysl dans la forêt de Grochowce

6. Les victimes

7. L’« Aktion 1005 »
7.1. Origine et objectifs
7.2. Le travail du kommando
7.3. Les procès du « Sonderkommando 1005 »

8. Témoignages
8.1. Les rapports des EG
8.2. Babi Yar, par un officier allemand
8.3. Himmler : Extraits des discours de Poznan
8.4. Massacres à Minsk
8.5. L’Accord OKW-RSHA du 26 mars 1941
8.6. Un chef des EG témoigne
8.7. Le rapport Graebe
8.8. « Les camions de la mort »
8.9. Note pour l’entretien des camions à gaz

9. Le procès des Einsatzgruppen
9.1. Les procès
9.2. Les verdicts du procès de Nuremberg
9.3. Verdicts des autres procès
9.4. Procès en Allemagne de l’Est
9.5. Autres destins

10. Les bourreaux. Biographies
10.1. Achamer- Pifrader Humbert
10.2. Alvensleben Ludolf-Hermann Emmanuel Georg Kurt Werner von
10.3. Baatz Bernhard
10.4. Bach Zelewski Erich von dem
10.5. Barth Horst
10.6. Bassewitz-Behr Georg-Henning, comte de
10.7. Becker August
10.8. Behrends Hermann Johann Heinrich
10.9. Biberstein Ernst
10.10. Bierkamp Walther
10.11. Blobel Paul
10.12. Bluhm Wilhelm
10.13. Blume Walter
10.14. Bock Wilhelm
10.15. Böhme Klaus
10.16. Bradfisch Otto
10.17. Braune Fritz
10.18. Braune Werner
10.19. Buchardt Friedrich
10.20. Christensen Theodor
10.21. Christmann Kurt
10.22. Ehlers Ernst
10.23. Ehrlinger Erich
10.24. Fegelein Herrmann
10.25. Fendler Lothar
10.26. Filbert Albert
10.27. Findeisen Wilhelm
10.28. Fuchs Wilhelm
10.29. Gottberg Curt von
10.30. Haensch Walter
10.31. Hafner August
10.32. Hans Kurt
10.33. Hausmann Emil
10.34. Herrmann Günther
10.35. Hubig Hermann
10.36. Isselhorst Erich
10.37. Jäger Karl
10.38. Janssen Adolf
10.39. Jeckeln Friedrich
10.40. Jost Heinz
10.41. Klingelhöfer Waldemar
10.42. Kutschera Franz
10.43. Landau Felix
10.44. Lange Herbert
10.45. Lange Rudolf
10.46. Meier August
10.47. Meyszner August Edler von
10.48. Naumann Erich
10.49. Nebe Arthur
10.50. Nosske Gustav Adolf
10.51. Ohlendorf Otto
10.52. Ott Adolf
10.53. Pechau Manfred
10.54. Prützmann Hans-Adolf
10.55. Rapp Albert
10.56. Rasch Emil Otto
10.57. Rauca Helmut
10.58. Rauff Walter
10.59. Roch Heinz
10.60. Sandberger Martin
10.61. Schäfer Oswald Theodor August Wilhelm
10.62. Schimana Walter
10.63. Schöngarth Karl
10.64. Schulz Erwin
10.65. Seetzen Heinrich Otto
10.66. Seibert Willi
10.67. Six Franz
10.68. Stahlecker Franz Walter
10.69. Steimle Eugen
10.70. Strauch Eduard
10.71. Suhr Friedrich
10.72. Weinmann Erwin
10.73. Woyrsch Udo Gustav Wilhelm Egon von
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1.2. L’environnement de l’opération Barbarossa

Il est important de connaître l’environnement de l’opération Barbarossa. Pour le Führer, c’est d’abord une campagne qui doit durer quelques mois, le temps du combat à mort entre deux idéologies, entre deux « messianismes » irréconciliables : celle du « Herrenvolk » contre la race judéo bolchevique abâtardie… La guerre que livre le Reich doit non seulement vaincre, mais anéantir l’ennemi. L’Etat soviétique doit être détruit par l’emploi de la « violence la plus brutale ». Il faut liquider les fonctionnaires communistes et « l’intelligentsia judéo-bolchévique ». Suite à la victoire, plusieurs états satellites seront créés, constitués d’esclaves et de réserves de main d’oeuvre.

Schaulen - Siauliai en Lituanie : peu avant l’exécution
Schaulen - Siauliai en Lituanie : peu avant l'exécution
Rassemblement, quelque par dans l’est, d’un bataillon de police avant une « Aktion »
Rassemblement, quelque par dans l’est, d’un bataillon de police avant une « Aktion »
Pendaison
Pendaison

Les commissaires soviétiques sont des criminels et doivent être traités comme tels : c’est dans ce sens que Keitel signe son fameux « Kommissarbefehl » pour la Wehrmacht du 6 juin 1941 : d’une part, l’action des tribunaux militaires est suspendue pendant la campagne, d’autre part les commissaires politiques ne sont pas considérés comme prisonniers de guerre et doivent être immédiatement exécutés. Si l’armée est prête à certaines exactions au vu de son antislavisme, de son anticommunisme et de son antijudaïsme, elle préfère cependant se décharger de cette tâche sur Himmler.

Déportations du Reich et massacres à l’est, novembre 1941
Déportations du Reich et massacres à l'est, novembre 1941

Ce dernier nomme dans les zones arrières les HSSPF ou « Höhere SS und Polizeiführer », ses représentants directs auxquels sont subordonnés les troupes de police, les troupes de SS et les Einsatzgruppen. Ces troupes spéciales, outre le maintien de la sécurité, ont deux missions principales : exécuter les fonctionnaires du parti communiste soviétique, les éléments radicaux et les « juifs occupant des positions dans le parti et l’Etat » (« Juden in Partei und Staadsstellungen ») (Heydrich aux HSSPF, 2 juillet 1941) d’une part, et organiser d’autre part des pogroms afin de terroriser les populations juives et les pousser à la fuite vers l’Est... Himmler avait à cet effet fait rédiger un mémorandum aujourd’hui disparu, le « Generalplan Ost » daté du 15 juillet 1941 : ce plan est envisageait l’expulsion de près de 31 millions de personnes, dont les 5-6 millions de Juifs des nouveaux territoires conquis vers la Sibérie occidentale et l’implantation de 4,5 millions de colons allemands.

De son côté, Rosenberg, nommé ministre pour les Territoires de l’Est le 17 juillet 1941 fixe comme un des objectifs la transplantation des Juifs avec les autres indésirables, dans un territoire à déterminer. Quant à Frank, certain que les Juifs seront expulsés vers l’Est, il fait cesser l’érection de nouveaux ghettos, le Führer lui ayant déclaré que les Juifs quitteraient le Generalgouvernement dans un « proche avenir » (Entretien du 19 juin 1941)

Heinrich <a class=Himmler'>
Heinrich Himmler
Wilhelm Keitel
Wilhelm Keitel
Rosenberg le fumeux
Rosenberg le fumeux
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)