B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. La mise en place de la politique exterminationniste
1.1. Introduction
1.2. L’environnement de l’opération Barbarossa
1.3. De la « transplantation » à l’extermination

2. Histoire des Einsatzgruppen
2.1. Origines
2.2. La composition des Einsatzgruppen
2.3. L’Einsatzgruppe A
2.4. L’Einsatzgruppe B
2.5. L’Einsatzgruppe C
2.6. L’Einsatzgruppe D

3. Les méthodes des Einsatzgruppen
3.1. Les fusillades
3.2. Les camions à gaz
3.3. Les camps d’extermination

4. Les rapports

5. Les grands massacres
5.1. Le massacre des Juifs de Lettonie
5.2. Babi Yar
5.3. La forêt de Krepiec
5.4. Le massacre des juifs de Przemysl dans la forêt de Grochowce

6. Les victimes

7. L’« Aktion 1005 »
7.1. Origine et objectifs
7.2. Le travail du kommando
7.3. Les procès du « Sonderkommando 1005 »

8. Témoignages
8.1. Les rapports des EG
8.2. Babi Yar, par un officier allemand
8.3. Himmler : Extraits des discours de Poznan
8.4. Massacres à Minsk
8.5. L’Accord OKW-RSHA du 26 mars 1941
8.6. Un chef des EG témoigne
8.7. Le rapport Graebe
8.8. « Les camions de la mort »
8.9. Note pour l’entretien des camions à gaz

9. Le procès des Einsatzgruppen
9.1. Les procès
9.2. Les verdicts du procès de Nuremberg
9.3. Verdicts des autres procès
9.4. Procès en Allemagne de l’Est
9.5. Autres destins

10. Les bourreaux. Biographies
10.1. Achamer- Pifrader Humbert
10.2. Alvensleben Ludolf-Hermann Emmanuel Georg Kurt Werner von
10.3. Baatz Bernhard
10.4. Bach Zelewski Erich von dem
10.5. Barth Horst
10.6. Bassewitz-Behr Georg-Henning, comte de
10.7. Becker August
10.8. Behrends Hermann Johann Heinrich
10.9. Biberstein Ernst
10.10. Bierkamp Walther
10.11. Blobel Paul
10.12. Bluhm Wilhelm
10.13. Blume Walter
10.14. Bock Wilhelm
10.15. Böhme Klaus
10.16. Bradfisch Otto
10.17. Braune Fritz
10.18. Braune Werner
10.19. Buchardt Friedrich
10.20. Christensen Theodor
10.21. Christmann Kurt
10.22. Ehlers Ernst
10.23. Ehrlinger Erich
10.24. Fegelein Herrmann
10.25. Fendler Lothar
10.26. Filbert Albert
10.27. Findeisen Wilhelm
10.28. Fuchs Wilhelm
10.29. Gottberg Curt von
10.30. Haensch Walter
10.31. Hafner August
10.32. Hans Kurt
10.33. Hausmann Emil
10.34. Herrmann Günther
10.35. Hubig Hermann
10.36. Isselhorst Erich
10.37. Jäger Karl
10.38. Janssen Adolf
10.39. Jeckeln Friedrich
10.40. Jost Heinz
10.41. Klingelhöfer Waldemar
10.42. Kutschera Franz
10.43. Landau Felix
10.44. Lange Herbert
10.45. Lange Rudolf
10.46. Meier August
10.47. Meyszner August Edler von
10.48. Naumann Erich
10.49. Nebe Arthur
10.50. Nosske Gustav Adolf
10.51. Ohlendorf Otto
10.52. Ott Adolf
10.53. Pechau Manfred
10.54. Prützmann Hans-Adolf
10.55. Rapp Albert
10.56. Rasch Emil Otto
10.57. Rauca Helmut
10.58. Rauff Walter
10.59. Roch Heinz
10.60. Sandberger Martin
10.61. Schäfer Oswald Theodor August Wilhelm
10.62. Schimana Walter
10.63. Schöngarth Karl
10.64. Schulz Erwin
10.65. Seetzen Heinrich Otto
10.66. Seibert Willi
10.67. Six Franz
10.68. Stahlecker Franz Walter
10.69. Steimle Eugen
10.70. Strauch Eduard
10.71. Suhr Friedrich
10.72. Weinmann Erwin
10.73. Woyrsch Udo Gustav Wilhelm Egon von
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5.3. La forêt de Krepiec

Les premières exécutions
Les exécutions de 1942
La forêt, lieu de crémation
Témoignages

5.3.4. Témoignages

Il y a des témoins de ces massacres des juifs de Lublin en avril 1942 parmi les Polonais des villages de Krepiec et de Kazimierzowka vivant à proximité de la forêt. Ils viennent témoigner en 1945 auprès de la commission soviéto-polonaise et en 1966-1967 lors d’une nouvelle enquête : Andrzej Wojcik a observé les exécutions durant une journée entière en avril 1942 :

« Le 22 avril 1942 j'étais à la maison et soudain j'ai noté que six ou sept camions, pleins d’enfants entre 2 et 14 ans sont arrivés dans la forêt. Les enfants ont été entraînés au bord des fosses et les Allemands les ont exécutés par balles. On a pu entendre les cris perçants des enfants provenant du lieu du massacre. Cela a duré de 2 heures à 6 heures du matin. Les Allemands étaient en uniformes bleus et casqués. Il m’est difficile de dire à quelle formation ils appartenaient. Il était difficile d’y voir au début à cause de l’obscurité. J'ai observé le massacre d'une distance d’environ de 50m. Je ne sais pas combien d'enfants ont été tués. Ils ont été transportés sur des camions complètement surchargés.

« Vers 8 heures du matin environ, 9 camions chargés de Juifs arrivent dans la forêt. Le secteur a été cerné par des soldats lituaniens. Je le sais parce que des gens me les ont décrits comme des lituaniens. Les juifs ont été obligés de descendre et ont été menés au même endroit où les enfants ont été assassinés. Certains Juifs portent leurs enfants dans leurs bras. J'ai observé le massacre d'une distance environ 150m mais d'une autre direction qu'avant. Les Allemands obligent les Juifs à descendre dans les fosses. Il y avait d’horribles cris perçants. Un groupe de six officiers SS et de Lituaniens tire alors sur les Juifs dans les fosses. Je suis sûr qu'ils sont SS parce que sur leurs casquettes et leurs uniformes il y avait les insignes de la mort… L'exécution a duré de 8 heures du matin jusqu'à 8 heures du soir, et j'ai observé ces massacres durant tout ce temps. J'ai appris par des personnes qu'un Juive à réussi à s’extraire vivante de la montagne de cadavres mais que plus tard, en tentant de s'échapper, elle a été tuée dans un champ.

« Le jour suivant je suis allé sur le lieu des exécutions et j'ai noté que les fosses avaient été recouvertes pour partie de terre, pour partie de buissons. Des jambes, des mains et des têtes dépassaient... La terre autour des fosses baignait dans le sang. Je suis resté là environ 20 minutes. » 

Au même moment, un autre habitant de village de Krepiec, Adam Czupryn, a vu comment les transports des juifs dans des camions se sont arrêtés à l’orée de la forêt :

« (...) Les transports sont composés de 3 à 5 camions. De chaque camion, peut-être 30, peut-être 50 personnes sont déchargées. Parmi les prisonniers il y a des hommes, des femmes et des enfants de tous âges, ainsi que des bébés. Je n'ai pas parlé avec ces personnes. J'ai seulement entendu des fragments de conversations en Yiddish. Le transport de ces personnes et leur déchargement ont duré plusieurs jours. Comme je l'ai mentionné, ces personnes ont été emmenées dans la forêt, mais elles n’en sont jamais revenues. La forêt résonnait du bruit des mitrailleuses et des explosions de grenades, ainsi que des que des cris perçants des gens. Environ 20 minutes se sont écoulées entre le départ du groupe depuis la route et le moment du début de l'exécution. Ceux qui attendaient à l'entrée de la forêt pouvaient entendre le bruit des armes et les hurlements des victimes. Ces personnes ont été cernées de tous les côtés par les soldats en uniformes noirs. Combien de personnes ont été tuées, je ne le sais pas. On a interdit l'accès à la forêt de Krepiec. Plusieurs personnes qui ont voulu voir le lieu du massacre ont été tuées. »



Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)