B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les « Primitifs » italiens (Histoire de l'art)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8. L’école de Padoue

Guariento d’Arpo
Niccolo Semitecolo
Giusto di’Menabuoi
Altichiero da Zevio

8.4. Altichiero da Zevio

Sans doute originaire de Zevio près de Vérone, Altichiero (Vers 1320-1395) est le fils de Domenico da Zevio ; il devient élève à l'atelier de Turone di Maxio da Camenago. Il est considéré comme le fondateur de l'école de Vérone, bien qu’il ne reste aujourd’hui qu’une seule œuvre dans la ville, une fresque à Santa Anastasia.

Altichiero est en effet essentiellement actif à Padoue, et plus précisément dans la basilique saint Antoine, où entre 1372 et 1379 il créé plusieurs cycles de fresques, et dans l'Oratoire de Saint-Georges où entre 1377 et 1384 il collabore avec un certain Avanzo ou Avanzi, un fresquiste par ailleurs inconnu et dont la contribution à l'œuvre est incertaine.

La gravité, la solidité et le volume de ses personnages montrent clairement sa dette envers le Giotto de la chapelle de l'Arena de Padoue. Mais son penchant pour les scènes architecturales bien élaborées exprime le goût de la fin du XIVè siècle pour complication gothique, et son naturalisme dans l'étude des plantes et des animaux inaugure un nouveau style dont Pisanello se fera un chantre accompli.

Œuvres :

  • Polyptyque de Boi à Caprino Veronese, conservé au Museo Civico di Castelvecchio (Vérone).
  • Fresques de l'église Santa Anastasia à Vérone, représentant les saints Georges, Martin et Jacques (~1370).
  • Fresques de la basilique Saint Antoine de Padoue, représentant l’histoire de saint Jacques et la crucifixion (1376-1379).
  • Fresques de l'oratoire de San Giorgio à Padoue, représentant la Crucifixion, le couronnement de la Vierge, l’histoire de l’enfance du Christ, l(histoire des saints Georges, Catherine d’Alexandrie, Lucie (teminées en 1384).
Altichiero da Zevio : Mort de sainte Lucie. 1379-1384. Fresque, 237 x 290 cm. Oratoire saint Georges, Padoue
Altichiero da Zevio : Mort de sainte Lucie. 1379-1384. Fresque, 237 x 290 cm. Oratoire saint Georges, Padoue
Altichiero da Zevio : l’adoration des Mages. 1380s. Fresque. Oratoire saint Georges, Padoue
Altichiero da Zevio : l’adoration des Mages. 1380s. Fresque. Oratoire saint Georges, Padoue

L'oratoire Saint-Georges est construit près de la Basilique de Saint-Antoine en 1377 par Raimondino Lupi di Soragna de Parme qui s'était retiré à Padoue qui veut une chapelle funèbre pour lui et sa famille. Cet oratoire est réalisé par un proche de Bonifacio Lupi et décoré par Altichiero et son atelier, dont Avanzo, de fresques illustrant la vie du Christ et de trois saints, Saint Georges, sainte Catherine d’Alexandrie et sainte Lucie.

Altichiero da Zevio : l’exécution de saint Georges. 1380s. Fresque. Oratoire saint Georges, Padoue
Altichiero da Zevio : l’exécution de saint Georges. 1380s. Fresque. Oratoire saint Georges, Padoue

Altichiero trahit dans cette oeuvre l'influence de Giotto par la solidité de ses groupes de personnages campés dans des grands espaces naturels. Il atteint de brillants résultats avec cette technique, adoucie par des détails de style gothique. En plus de cela, le peintre de Vérone s'est efforcé de dépeindre les sentiments quotidiens comme par exemple la remrquable façon dont le père éloigne son fils loin de la scène de torture.

Altichiero da Zevio : La Vierge adorée par les membres de la famille Cavalli. Vers 1370. Fresque. Vérone, église Sainte Anastasie, chapelle Cavalli
Altichiero da Zevio : La Vierge adorée par les membres de la famille Cavalli. Vers 1370. Fresque. Vérone, église Sainte Anastasie, chapelle Cavalli

Partiellement détruite par la construction d'une tombe à baldaquin vers 1390, la fresque est un ex-voto collectif de la famille Cavalli de Vérone. Les hommes de la famille, en armure, sont à genoux devant la Vierge trônant. Les saints patrons accompagnent leurs protégés et leur attitude nochalante contraste merveilleusement avec la raideur des chevaliers prosternés. Le cadre, magnifique, dépeint un imaginaire palais du XIVè siècle avec ses galeries et pavillons gothiques.

Altichiero da Zevio : vue de la chapelle saint Jacques. Vers 1370. Fresque.
Altichiero da Zevio : vue de la chapelle saint Jacques. Vers 1370. Fresque.

Les fresques de la chapelle saint Jacques, construite par par le sculpteur et architecte vénitien Andriolo de'Santi (1372-1376), ont été commandées par Bonifacio Lupi di Soragno et sa femme, Caterina dei Franceschi.

Dans cette chapelle, la plupart des lunettes de la Vie de saint Jacques, peintes en 1374 ont été attribuées à Jacopo Avanzi, tandis que l'énorme Crucifixion et certaines autres lunettes sont attribuées à Altichiero.

L'école de peinture de Padoue peut être classée comme étant la plus vigoureuse des écoles du nord de l'Italie, dans la ligne de l’œuvre de Giotto. Les prolifiques fresquistes de Padoue y ajoutent maints détails naturalistes tirés de leurs propres observations dans les paysages, dans les peintures d’animaux et dans les portraits.

Altichiero da Zevio : Crucifixion. 1376-1379. Fresque, 840 x 280 cm. Padoue, chapelle saint Jacques de la basilique saint Antoine
Altichiero da Zevio : Crucifixion. 1376-1379. Fresque, 840 x 280 cm. Padoue, chapelle saint Jacques de la basilique saint Antoine

Le peintre Altichiero a étudié les fresques de Giotto à Padoue et sous leur influence il développe de nouvelles formes d'architecture picturale. Si les personnages du magnifique groupe de sa crucifixion sont inspirés directement de Giotto, le cadre architectural est par contre une création originale, structuré de telle sorte qu'il possède une réelle profondeur. Le jeune Titien, travaillant dans la Scuola del Santo en 1511, à un jet de pierre de la chapelle, sera profondément impressionné par les couleurs et la magnifique composition de cette œuvre d’Altichiero.

Altichiero da Zevio : Crucifixion. 1376-1379. Fresque, 840 x 280 cm. Padoue, chapelle saint Jacques de la basilique saint Antoine
Altichiero da Zevio : Crucifixion. 1376-1379. Fresque, 840 x 280 cm. Padoue, chapelle saint Jacques de la basilique saint Antoine
Altichiero da Zevio : Crucifixion, détail. 1376-1379. Fresque, 840 x 280 cm. Padoue, chapelle saint Jacques de la basilique saint Antoine
Altichiero da Zevio : Crucifixion, détail. 1376-1379. Fresque, 840 x 280 cm. Padoue, chapelle saint Jacques de la basilique saint Antoine

La crucifixion au-dessus de l'autel s'étend sur trois des cinq baies de la chapelle saint Jacques, fonctionnant comme un immense retable. Bien que riche en détails, anecdotes et portraits, la fresque ne comporte pas les croix des deux larrons crucifiés avec le Christ, mais se concentre sur le lieu central de sacrifice. La croix est représentée à l'avant-plan dans un grand espace cohérent qui s'étend en profondeur et aboutit à l'extrême droite à une colline portant château et à l'extrême gauche à un paysage urbain fait de ponts, portes, murs, tours… Derrière la croix, l’espace du ciel uniquement peuplé d’anges semble ouvrir sur l’infini…

Altichiero da Zevio : scènes de la vie de saint Jacques. 1376-1379. Fresque. Padoue, chapelle saint Jacques de la basilique saint Antoine
Altichiero da Zevio : scènes de la vie de saint Jacques. 1376-1379. Fresque. Padoue, chapelle saint Jacques de la basilique saint Antoine

Sur le mur ouest de la chapelle saint Jacques, au-dessus du chœur, les trois scènes représentent le rêve du roi Ramire, la réunion du Conseil et de la bataille de Clavijo.

La bataille de Clavijo est une bataille, probablement légendaire, qui opposa au IXé siècle Ramire Ier, roi des Asturies à l'armé maure de 'Abd al-Rahm?n II. Ramire vient de livrer une première bataille lors de laquelle il est sévèrement défait. Il se replie alors sur la proche colline de Clavijo pour y passer la nuit. Saint Jacques lui apparaît en songe, l'encourage à reprendre les armes le lendemain et l'assure de sa protection. Au cours de ce nouveau combat, monté sur un destrier étincelant de blancheur, l'apôtre prête main forte à ses protégés, qu'il mène à la victoire.

Cette bataille mythique a sur l'Espagne renaissante un effet considérable : l’écho de la victoire de Clavijo mobilise tout un peuple et transforme un ensemble de guerres régionales en croisade nationale, la Reconquista.



Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)