B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Karnak : le sanctuaire d’Amon

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

4. La salle hypostyle

Karnak : le grand temple d’Amon : Grande salle hypostyle. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon : Grande salle hypostyle. (Site Egypte antique)
Le deuxième pylône ouvre sur la célèbre salle hypostyle, dont le centre est le point de rencontre de l'axe divin et de l'axe royal : lorsque Pharaon arrivait à cet endroit, il entrait en contact avec Amon et s'identifiait à ce dieu afin de se régénérer. Immense forêt de pierre de 134 colonnes, cette salle hypostyle est la plus grande du monde. La nef centrale, construite sous le règne d’Aménophis III, est formée de 12 colonnes (six de chaque côté) hautes de 23 mètres avec une circonférence de 10 mètres. Sur les chapiteaux que soutient chacune de ces colonnes, 50 personnes pourraient se tenir debout. Ces chapiteaux représentent des fleurs de papyrus ouvertes (chapiteaux papyriformes ouverts) car dans l'antiquité cette colonnade était la seule partie de la salle à se trouver dans la lumière du soleil grâce à l'aménagement de claustras. A gauche et à droite de cette nef centrale, 122 colonnes se terminant par des chapiteaux représentant des fleurs de papyrus fermées, composent la salle hypostyle. Hautes d'environ 15 mètres, elles se trouvaient dans l'obscurité à l'époque antique, car couvertes d’un plafond de dalles décoré d’un ciel étoilé. Ces 122 colonnes ainsi que la décoration des murs intérieurs et extérieurs ont été réalisées sous le règne de Séthi I et terminées sous celui de Ramsès II. Les scènes et les inscriptions gravées sur ces colonnes, comme sur toutes les colonnes de la salle, ont un caractère religieux.

Karnak : le grand temple d’Amon : coupe de la salle hypostyle. (Site Egypte ancienne
Karnak : le grand temple d’Amon : coupe de la salle hypostyle. (Site Egypte ancienne
Karnak : le grand temple d’Amon : plafond à claustra de la salle hypostyle, restitution. (Site Egypte ancienne
Karnak : le grand temple d’Amon : plafond à claustra de la salle hypostyle, restitution. (Site Egypte ancienne
Karnak : le grand temple d’Amon : Grande salle hypostyle. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon : Grande salle hypostyle. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon. Une des travées latérales de la grande salle hypostyle, entre le deuxième et le troisième pylône. XIXè dynastie. Grès. Hauteur des colonnes sans l’abaque : 14,74 mètres. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon. Une des travées latérales de la grande salle hypostyle, entre le deuxième et le troisième pylône. XIXè dynastie. Grès. Hauteur des colonnes sans l’abaque : 14,74 mètres. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon. La salle hypostyle. Dessous d’entablement aux cartouches de pharaon. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon. La salle hypostyle. Dessous d’entablement aux cartouches de pharaon. (Site Egypte antique)

Les pharaons égyptiens avaient l'habitude de faire graver sur les murs de certaines parties des temples les victoires qu'ils avaient remportées sur leurs ennemis. Il n'y avait là aucun souci de propagande, le commun des mortels n'ayant pas accès à ces parties du temple, ni aucune volonté de conserver des événements pour l'histoire : tous ces faits de guerre, une fois gravés, ne faisaient plus partie du passé mais du présent, de telle sorte que des pharaons ultérieurs pouvaient aussi s'approprier ces victoires… Ces scènes sont représentées sur les murs extérieurs de la salle hypostyle : Ainsi Séthi I fait graver sur le mur nord quelques épisodes de ses guerres en Syrie en Palestine et Libye, et Ramsès II immortalise sa « victoire » de Qadesh contre les Hittites sur le mur sud de cette salle.

Karnak : le grand temple d’Amon. Colonnade centrale de entre le deuxième et le troisième pylône. XIXè dynastie. Grès. Hauteur des colonnes sous l’architrave : 22,40 mètres. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon. Colonnade centrale de entre le deuxième et le troisième pylône. XIXè dynastie. Grès. Hauteur des colonnes sous l’architrave : 22,40 mètres. (Site Egypte antique)
Karnak, le domaine d’Amon Râ. Bas relief. XIXè dynastie. Ramsès II à la bataille de Qadesh. (Site Egypte antique)
Karnak, le domaine d’Amon Râ. Bas relief. XIXè dynastie. Ramsès II à la bataille de Qadesh. (Site Egypte antique)
Karnak, sanctuaire d’Amon : le troisième pylône. Le troisième pylône borde une cour qui abritera une paire d’obélisques qui marqueront à la fois l’entrée vers la demeure secrète du dieu et la rencontre des directions cardinales du monde, sur lesquelles régnait Amon.
Doté à l’origine de mâts à oriflammes, ce pylône sera construit à partir d’environ treize constructions antérieures (chapelle Rouge de Hatchepsout, blocs de la chapelle d’Aménophis Ier, blocs de la chapelle de Sésostris I ...). Vidé de tous ces éléments qui seront réutilisés par les archéologues modernes pour reconstituer, dans un musée de plein air, le pylône ne présente plus que ses murs extérieurs. (Site Egypte antique)
Karnak, sanctuaire d’Amon : le troisième pylône. Le troisième pylône borde une cour qui abritera une paire d'obélisques qui marqueront à la fois l'entrée vers la demeure secrète du dieu et la rencontre des directions cardinales du monde, sur lesquelles régnait Amon. Doté à l'origine de mâts à oriflammes, ce pylône sera construit à partir d'environ treize constructions antérieures (chapelle Rouge de Hatchepsout, blocs de la chapelle d'Aménophis Ier, blocs de la chapelle de Sésostris I ...). Vidé de tous ces éléments qui seront réutilisés par les archéologues modernes pour reconstituer, dans un musée de plein air, le pylône ne présente plus que ses murs extérieurs. (Site Egypte antique)
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)