B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Karnak : le sanctuaire d’Amon

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. Du pylône IV à l’Akh-ménou

Kanak, le sanctuaire d’Amon. Ouadjyt de Thoutmôsis I. Le quatrième pylône, bâti en calcaire sur un noyau de grès, sous Thoutmosis Ier, correspond à la façade du temple d’Amon, également appelé Ipet Sout. (Site Egypte antique)
Kanak, le sanctuaire d’Amon. Ouadjyt de Thoutmôsis I. Le quatrième pylône, bâti en calcaire sur un noyau de grès, sous Thoutmosis Ier, correspond à la façade du temple d'Amon, également appelé Ipet Sout. (Site Egypte antique)
La salle hypostyle est suivie du troisième pylône, très ruiné. Cette porte donne sur un champ de pierres parsemé de magnifiques monuments : obélisques, le « saint des saints » du moyen empire, et l’Akh Ménou.

Thoutmosis I fait construire deux pylônes (le IVè et le Vè) qui constituaient alors l’entrée principale du temple, tout ce qui précédait n’existant pas encore. La porte du quatrième pylône donne accès à un vestibule que les textes égyptiens nommaient Ouadjyt, « la verdoyante » ou « celle des colonnes papyrus ». La base des fûts, encore visible, rappellent que cette partie du complexe était couverte, malgré la présence des deux obélisques de granit rose. Le vestibule d'intronisation et de montée royale, avec les colosses de Thoutmosis Ier dressés contre les murs latéraux, deviendra une cour sous Hatshepsout. Celle-ci fera rajouter deux obélisques supplémentaires. Son successeur, Thoutmosis III, enfermera les obélisques de la reine dans une enceinte. Il ne pouvait détruire le symbole des rayons du soleil. La position des rainures de pose sur les socles permet d'affirmer que les obélisques de l'Ouadjyt sont arrivés par le nord et que l'obélisque sud sera dressé avant celui du nord.

Dans l'espace délimité par les pylônes est aménagée une salle de cinq colonnes supportant un toit en bois : c'est dans cette salle que le roi devait, lors de ses jubilés, recevoir la confirmation de son pouvoir des mains des prêtres au nom du dieu Amon. Suit le temple lui-même, dont il ne reste que des ruines.

Devant le pylône IV, qui constitue alors l'entrée du temple, Thoutmosis I fait élever deux obélisques dont il n’en reste qu’un. Devant le pylône V, c’est Hatshepsout qui fait élever deux obélisques, après avoir fait abattre le toit de la salle de Thoutmosis I. Derrière le pylône V, précédant le « Saint des Saints », elle fait aussi élever la « chapelle rouge » en quartzite rouge qui servait de reposoir de la barque d’Amon, et qui a été reconstituée par le Centre franco - égyptien d'Etudes des Temples de Karnak, dans le musée en plein air de Karnak dans les années 1997-2000 Elle mesure 17,54m de longueur, 6,17 de largeur et 5,64 de hauteur.

Précédant la chapelle rouge, deux piliers en granit sur lesquels sont gravés en relief le lotus pour l'un et le papyrus pour l'autre (les deux symboles héraldiques de la Haute et de la Basse Egypte), édifiés sous Thoutmosis III.

Karnak : le grand temple d’Amon : partie entre le pylône IV et l’Akh-Ménou de Thoutmôsis. (Site Egypte ancienne
Karnak : le grand temple d’Amon : partie entre le pylône IV et l’Akh-Ménou de Thoutmôsis. (Site Egypte ancienne
Karnak : la statue d’Amenhotep II près du pylône VI. (Site Egypte antique)
Karnak : la statue d'Amenhotep II près du pylône VI. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon : les obélisques d’Hatchepsout (au premier plan) et de Thoutmosis III. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon : les obélisques d’Hatchepsout (au premier plan) et de Thoutmosis III. (Site Egypte antique)
Kanak, le sanctuaire d’Amon : Cour des Fêtes de Thoutmôsis II. Vestibule entre les quatrième et cinquième pylônes. La petite cour dont il ne reste que des vestiges, appelée Cour des Fêtes de Thoutmôsis II, abritait quatre obélisques. (Site Egypte antique)
Kanak, le sanctuaire d’Amon : Cour des Fêtes de Thoutmôsis II. Vestibule entre les quatrième et cinquième pylônes. La petite cour dont il ne reste que des vestiges, appelée Cour des Fêtes de Thoutmôsis II, abritait quatre obélisques. (Site Egypte antique)
Kanak, le sanctuaire d’Amon : Quatrième pylône. Le quatrième pylône forme, avec le précédent, une petite cour dont il ne reste que des vestiges (Site Egypte antique)
Kanak, le sanctuaire d’Amon : Quatrième pylône. Le quatrième pylône forme, avec le précédent, une petite cour dont il ne reste que des vestiges (Site Egypte antique)
Karnak, le domaine d’Amon Râ. Bas reliefs décorant la « Chapelle Rouge » d’Hatchepsout. XVIIIè dynastie. (Site Egypte antique)
Karnak, le domaine d’Amon Râ. Bas reliefs décorant la « Chapelle Rouge » d’Hatchepsout. XVIIIè dynastie. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon. La chapelle « rouge » d’Hatchepsout » se situe derrière la chapelle d’Amenhotep en albâtre. (Site Egypte antique)
Karnak : le grand temple d’Amon. La chapelle « rouge » d’Hatchepsout » se situe derrière la chapelle d’Amenhotep en albâtre. (Site Egypte antique)
Karnak, sanctuaire d’Amon : l’obélisque de Thoutmosis I devant le pylône IV. Hauteur : 21,81m (Site Egypte antique)
Karnak, sanctuaire d’Amon : l’obélisque de Thoutmosis I devant le pylône IV. Hauteur : 21,81m (Site Egypte antique)
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)