B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le camp de concentration de Lublin MaĂŻdanek

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

6. TĂ©moignages

La construction du camp par Simonov
Les nationalités par Simonov
Pendaisons par Simonov
Ceux du block des « gammels » par T. Stabholz
Le block par A. Rogerie
SĂ©vices par la commission de DĂĽsseldorf et Simonov
LÂ’Erntefest par Erich Mussfeld, un participant SS

6.7. LÂ’Erntefest par Erich Mussfeld, un participant SS

« Le 3 novembre 1943 Maïdanek cessa d'exister. L'opération prit le nom de code « Fête des Moissons ». Derrière les Sections 5 et 6 du camp et à environ cinquante mètres du nouveau crématoire en construction, d'immenses tranchées furent creusées. Environ trois cents détenus y travaillèrent durant trois jours et trois nuits. Il y avait trois fosses principales de deux mètres de profondeur et 100 mètres de longueur. Un détachement spécial de détenus fut envoyé d'Auschwitz à Maïdanek. Les chefs de la police et des SS venaient de Cracovie, Varsovie, Radom et Lublin, plus environ cent sous-officiers SS. Le quatrième jour, le 3 novembre, le camp fut réveillé à cinq heures du matin et ceinturé par des patrouilles armées d'environ cinq cents hommes.

En face du crématoire, devant l'entrée il y avait deux camions munis de haut-parleurs qui diffusaient à un niveau assourdissant de la musique militaire et de la musique de danse. A six heures du matin la grande opération fut déclenchée. Les juifs furent conduits dans les blocks de la Section 5 où ils reçurent l'ordre de se déshabiller.

Ensuite le commandant Thumann coupa les barbelés entre la section et les fosses. Des SS armés jusqu 'aux dents s'assemblèrent de chaque côté d'un espace de la largeur d'une avenue au milieu de laquelle on fit courir les prisonniers nus vers les fosses.

On les poussa dans les tranchées et ceux qui s'y trouvaient déjà furent allongés et tassés pour faire de la place. Puis les SS debout sur les bords les tuèrent à la mitrailleuse. On empila les vivants sur les morts jusqu'à ce que les fosses fussent pleines.

Hommes et femmes furent tués séparément. Toute l'opération continua jusqu'à 17 h. Les SS qui participaient aux exécutions étaient fréquemment relevés  et durant tout ce temps les haut-parleurs continuèrent à déverser de la musique de danse ou des marches militaires.

Ce jour-là dix-sept mille personnes des deux sexes furent exécutées à Maïdanek. On laissa seulement en vie trois cents femmes chargées de trier et de classer tout ce qui avait été pris et trois cents hommes du détachement spécial 1005 pour transporter les corps hors des fosses et les brûler… »

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre PrécédentChapitre suivant >>>


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)