B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Alsace : la maison alsacienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. Parcours régional

La maison dÂ’Alsace Bossue
La maison d’Outre Forêt
La maison du pays de Hanau
La maison du Kochersberg
La maison du Ried Nord ou Uffried
La ceinture de Strasbourg et la Grande Plaine
La maison du Ried
La maison du Val de Villé
La maison du vignoble
La maison de la plaine de Haute Alsace
La maison de montagne
La maison du Sundgau
La maison de la ville

5.9. La maison du vignoble

5.9.1. Situation

Marlenheim : maisons alsaciennes jouxtant la mairie. (La maison alsacienne)
Marlenheim : maisons alsaciennes jouxtant la mairie. (La maison alsacienne)

La « route du vin d'Alsace » s'étend sur une centaine de kilomètres entre 200 et 450 mètres d'altitude, de Thann à Marmoutier. Le vignoble alsacien a une largeur maximale de cinq kilomètres. Mais on a, de tout temps, cultivé la vigne dans pratiquement toute l'Alsace (à Wissembourg et Cleebourg, tout au nord du Bas Rhin, sur les collines du Kochersberg, dans le Val de Ville et dans le Sundgau), essentiellement pour la consommation personnelle et non pour la vente.

Les villages de Bennwihr-Mittelwihr vus du mémorial de Sigolsheim. (La maison alsacienne)
Les villages de Bennwihr-Mittelwihr vus du mémorial de Sigolsheim. (La maison alsacienne)

La viticulture commande un habitat dans lequel la pierre est très présente, sous forme de soubassements de plein pied ou à demi enterrés, construits en fonctions de nécessités économiques : pressoir et cave à vin. Traits marquants de cette architecture, le porche d’entré voûté, la voûte en pierre le plus souvent en plein cintre, et le manque de place qui résulte du relief ou de la fortification des cités et impose l'utilisation maximum de la place disponible, par la hauteur des bâtiments, l'encorbellement de l'étage, et dans bien des cas la desserte de l'étage par un escalier et une galerie extérieurs.

5.9.2. Les villages

Ammerschwihr : vue générale. Au fond, le village de Kientzheim. (La maison alsacienne)
Ammerschwihr : vue générale. Au fond, le village de Kientzheim. (La maison alsacienne)

Bon nombre de cités du vignoble s'inscrivent à l'intérieur de solides murailles, ce qui leur confère un caractère un peu «médiéval» (ruelles tortueuses, cours et arrière - cours imbriquées les unes dans les autres, constructions en hauteur). Les villages peuvent être perchés au sommet d'un coteau (Itterswiller, Zellenberg...), s'accrocher à flanc de colline (Ottrott, Hunawihr, Gueberschwihr...) ou être situés dans la plaine (Obernai, Bortsch, Rosheim, Epfig, Scherwiller, Bergheim, Ingersheim...)

5.9.3. La maison vigneronne

Kaysersberg. (La maison alsacienne)
Kaysersberg. (La maison alsacienne)

Bien quelle déroge souvent à la règle du « pignon sur rue », essentiellement à cause du plan des rues et de l'exiguïté des terrains, la maison vigneronne n'en mérite pas moins le label « Alsace authentique ». Sa cave à vin, en pierre de taille et semi enterrée, occupe évidemment la place essentielle, l'habitat étant renvoyé à l'étage, en pans de bois apparents et souvent richement ornés. Le plafond de la cave, non voûté, est souvent soutenu par un pilier central. Afin de maintenir une température constante, indispensable à une bonne vinification et empêcher tout risque de gel, elle bénéficie d'un chauffage en hiver.

Kientzheim : magnifique pressoir du musée du Vignoble et des vins d’Alsace. (La maison alsacienne)
Kientzheim : magnifique pressoir du musée du Vignoble et des vins d’Alsace. (La maison alsacienne)

La pierre de taille est largement utilisée pour les chaînages d'angles et, surtout, pour l'encadrement cintré et le plus souvent daté et armorié, du portail de cour. Sous le porche couvert s'abrite généralement le pressoir (Trotthüs). De plus, la richesse de ce secteur débouche une architecture savante, due à des architectes et des artisans de haut niveau. Ainsi l'oriel Renaissance est un élément typique de cet architecture : éclairant une Stub d'apparat à l'étage, il accompagne indifféremment la maison en bois et celle de pierres, soit au centre du pignon, soit sous forme de tourelle placée à l'angle. La tourelle extérieure flanquant la maison sur sa façade d'entrée est également fréquente, et assure la desserte des étages supérieurs par un escalier à vis.

Obernai : place de l’Etoile. (La maison alsacienne)
Obernai : place de l’Etoile. (La maison alsacienne)

Si le rez-de-chaussée est toujours maçonné, l'étage d'habitation et les étages situés au dessus, sont le plus souvent en colombage. Il n'est d'ailleurs nullement exceptionnel qu'une maison de vigneron aisé compte cinq à six niveaux superposés et, par conséquent, un toit impressionnant (Dambach-la-Ville, Riquewihr...) L'architecture en bois atteint dès la fin du XVè siècle et jusqu’à la fin du XVIIè des sommets de technicité : les constructions de cette époque sont nombreuses, reconnaissables à leur technique d'assemblage en queue d'aronde, qui permet de composer le modèle du « Mann » alémanique, dessinant deux V opposés par la pointe. Ces maisons se développent sur deux étages en encorbellement.

5.9.4. Le décor

Turckheim: Grand’Rue : sculpture de poteau cornier. (La maison alsacienne)
Turckheim: Grand’Rue : sculpture de poteau cornier. (La maison alsacienne)

La profusion ornementale de leur façade donne une large place au décor sculpté Renaissance, qui anime les panneaux d'allège, les encadrements de fenêtre souvent en saillie et les poteaux corniers. Les thèmes sont d'une grande diversité : feuillages, représentations humaines ou mythologiques, décors typiquement viticoles comme les verrous de tonneaux. Le décor des clefs d'arcades renvoie très souvent aux emblèmes professionnels des tonneliers ou des vignerons et elles sont très souvent datées.

Wettolsheim : rue principale. (La maison alsacienne)
Wettolsheim : rue principale. (La maison alsacienne)

Le vigneron, lorsqu'il en ales moyens, ne craint pas d'étaler avec une certaine ostentation, son aisance matérielle. C'est une manière comme une autre de clamer haut et fort qu'il a du bon vin en cave. Les maisons du vignoble sont donc souvent richement ornées, cette richesse pouvant se traduire par :

  • de nombreux éléments en pierre de taille (encadrements des portes d'entrée de cour et des portes de cave, corbeaux ou consoles supportant les encorbellements, les galeries, les oriels, quand ces derniers ne sont pas eux-mêmes entièrement en pierre comme à Niedermorschwihr, Westhoffen..., clausoirs armoriés et datés...
  • des poteaux corniers sculptés de personnages (Riquewihr, Turckheim, Ribeauvillé, Saint Hippolyte...) ou de monstres grimaçants (Kaysersberg)
  • des décors d'allèges ou des encadrements de fenêtres particulièrement ouvragés et soignés (Obernai, Rosheim, Boersch, Molsheim, Barr, Turckheim, Kaysersberg, Ribeauvillé ...)
  • de très nombreux oriels en pierre ou en bois.
  • d'élégantes enseignes d'auberges (Dambach la Ville, Westhoffen, Riquewihr...)
Colmar : Poteau cornier de la Maison Pfister. (La maison alsacienne)
Colmar : Poteau cornier de la Maison Pfister. (La maison alsacienne)
Niedermorschwihr: superbe oriel. (La maison alsacienne)
Niedermorschwihr: superbe oriel. (La maison alsacienne)
Ribeauvillé: belle enseigne au tonneau. (La maison alsacienne)
Ribeauvillé: belle enseigne au tonneau. (La maison alsacienne)

5.9.5. A voir dans le vignoble

5.9.5.1. Bas Rhin

  • Andlau : maisons Renaissance ou du XVIIIè siècle. Oriels. Nombreux emblèmes professionnels.
  • Barr : belles maisons Renaissance et des XVIIè - XVIIIè siècles (place de l'Hôtel de Ville). Oriel XVIIIè siècle. Musée de la Folie Marco (XVIIIè siècle).
  • Bernardswiller : village pittoresque au pied du Mont Sainte Odile, ruelles étroites, vieilles maisons.
  • Bischoffsheim : quelques portails de fermes intéressants.
  • Boersch : village pittoresque et typique (portes, remparts, puits de 1613 à 6 seaux), corps de garde, oriels sculptés, belles maisons à colombage.
  • Châtenois : Maisons Renaissance. Oriel gothique.
  • Dambach la Ville : cité médiévale entourée de remparts. Nombreuses maisons anciennes avec galeries et encorbellements, toits importants, nombreuses enseignes en fer forgé. Façades et toitures inscrites à l'Inventaire des Monuments Historiques.
  • Boersch: belle maison à colombage, place de lÂ’Hôtel de Ville. (La maison alsacienne)
    Boersch: belle maison à colombage, place de l’Hôtel de Ville. (La maison alsacienne)
    Châtenois : un bel exemple de maison à colombages du XVIIè. (La maison alsacienne)
    Châtenois : un bel exemple de maison à colombages du XVIIè. (La maison alsacienne)
    Dambach la Ville : maisons du centre ville. (La maison alsacienne)
    Dambach la Ville : maisons du centre ville. (La maison alsacienne)
  • Dieffenthal : village vigneron à flanc de coteau ; bon nombre de maisons anciennes.
  • Epfig : village viticole de plaine ; plusieurs maisons intéressantes.
  • Goxwiller : charmant village - rue, mi - viticole, mi -agricole situé en plaine. Ferme dîmière (1608).
  • Itterswiller : village vigneron pittoresque planté au sommet d'une colline, sur une ancienne voie romaine. Belles caves transformées en débits de vins ou restaurants.
  • Kintzheim : (ne pas confondre avec Kientzheim, Haut- Rhin) Village pittoresque dominé par la ruine de son château. Maisons à colombage du XVIè siècle.
  • Kintzheim: poteau cornier dÂ’une maison vigneronne. (La maison alsacienne)
    Kintzheim: poteau cornier dÂ’une maison vigneronne. (La maison alsacienne)
  • Marlenheim : bourg pittoresque au passé historique ancien. Portails cintrés. Maisons Renaissance et à pans de bois apparents. Nombreux emblèmes professionnels.
  • Mittelbergheim : village caractéristique du vignoble, mais davantage de maisons en pierre (Renaissance) qu'à colombage.
  • Molsheim : sur la Bruche, au pied des Vosges, ancienne ville universitaire et épiscopale. Musée régional. Nombreuses maisons anciennes, Renaissance ou à pans de bois.
  • Mutzig : ancienne ville fortifiée à l'entrée de la vallée de la Bruche partiellement détruite par les Suédois Il reste peu de maisons anciennes.
  • Nothalten : maisons à colombage des XVIIè-XVIIIè siècles.
  • Obernai : quartier ancien pittoresque avec nombreuses ruelles, cours et maisons typiques cri pierre ou à paris de bois.
  • Obernai: une belle cour. (La maison alsacienne)
    Obernai: une belle cour. (La maison alsacienne)
    Obernai: une belle cour. (La maison alsacienne)
    Obernai: une belle cour. (La maison alsacienne)
  • Ottrott : village viticole pittoresque au pied du Mont Sainte Odile.
  • Rosheim : quelques intéressantes maisons anciennes, Renaissance ou à colombage. Une maison romane (XIIè siècle) la plus ancienne d'Alsace, couverte de miles canal.
  • Rosheim: Mann à crête de coq et svastika. (La maison alsacienne)
    Rosheim: Mann à crête de coq et svastika. (La maison alsacienne)
  • Scherwiller : village viticole de plaine au pied des ruines de l'Ortenbourg et du Ramstein. Maisons anciennes (XVIè –XVIIIè siècles), corps de garde avec oriel sculpté en bois (1670).
  • Westhoffen : une centaine de maisons datées (XVIè au XVIIIè), dont certaines valent le détour (rue Birris, rue de la Croix).
  • Westhoffen: niche du piédroit dÂ’un porche. (La maison alsacienne)
    Westhoffen: niche du piédroit d’un porche. (La maison alsacienne)

5.9.5.2. Haut Rhin

  • Bergheim : exemple type de village fortifié Nombreuses cours, ruelles et maisons vigneronnes anciennes (gothiques, Renaissance ou à colombage) à porte cochère en arc en plein cintre. Nombreux emblèmes professionnels.
  • Eguisheim : village à caractère médiéval très pittoresque avec sa triple rue circulaire concentrique. Belles maisons (XVIè et XVIIè siècles) caractéristiques du vignoble. Cour dîmière des Dominicaines d'Unterlinden.
  • Eguisheim. Maison et rue médiévale. (La maison alsacienne)
    Eguisheim. Maison et rue médiévale. (La maison alsacienne)
  • Gueberschwihr : cité classé pittoresque. Nombreuses maisons anciennes (XVIè –XVIIIè siècles) entre lesquelles courent d’étroites ruelles, dont la célèbre rue des Mouches, dite « petit Montmartre ».
  • Gueberschwihr: porcheÂ…. (La maison alsacienne)
    Gueberschwihr: porcheÂ…. (La maison alsacienne)
  • Guebwiller : la rénovation récente de la vieille ville a malheureusement fait disparaître bon nombre de maisons anciennes, mais il en reste quelques unes (XVIè - XVIIè - XVIIIè siècles.) Hôtel de ville XVIè avec oriel et bel escalier.
  • Hunawihr : village typique avec plusieurs maisons vigneronnes Renaissance (XVIè siècle). Eglise fortifiée à l'écart du village.
  • Kaysersberg : belle cité médiévale (une des dix villes de la Décapole). Maisons gothiques à double pignon. Maisons des XVè, XVIè et XVIIè siècles au colombage très orné, notamment au bord de la Weiss.
  • Kaysersberg : maison patricienne place de l’église, rue De Gaulle. (La maison alsacienne)
    Kaysersberg : maison patricienne place de l’église, rue De Gaulle. (La maison alsacienne)
  • Kientzheim : (Ne pas confondre avec Kintzheim, Bas- Rhin). Nombreuses maisons anciennes au sein de l'enceinte fortifiée.
  • Niedermorschwihr : belles maisons de vignerons, certaines avec oriels en pierre finement ouvragés, grands portails en arc plein cintre armoriés et datés.
  • Niedermorschwihr: superbe oriel. (La maison alsacienne)
    Niedermorschwihr: superbe oriel. (La maison alsacienne)
  • Obermorschwihr : clocher à colombage.
  • Orschwihr : maisons Renaissance, maisons à colombage typiques (XVIè – XVIIè).
  • Ribeauvillé : dominé par les trois châteaux des comtes de Ribeaupierre. Belles maisons anciennes, Renaissance ou à pan de bois (Grand Rue, dont celle de l'Ave Maria » (1680). Nombreux emblèmes professionnels.
  • Ribeauvillé : rue médiévale de lÂ’Oberdorf. (La maison alsacienne)
    Ribeauvillé : rue médiévale de l’Oberdorf. (La maison alsacienne)
    Ribeauvillé : maison alsacienne de l’Oberdorf avec un superbe poteau cornier. (La maison alsacienne)
    Ribeauvillé : maison alsacienne de l’Oberdorf avec un superbe poteau cornier. (La maison alsacienne)
    Ribeauvillé : oriel de la maison des Ménétriers, Grand’Rue. (La maison alsacienne)
    Ribeauvillé : oriel de la maison des Ménétriers, Grand’Rue. (La maison alsacienne)
  • Riquewihr : belle cité moyenâgeuse (site classé), la plus connue sans doute du vignoble alsacien. Nombreuses maisons et cours anciennes et intéressantes. Maisons Renaissance. Oriels et colombages très ornés, belles galeries, Musées du Dolder et des Postes.
  • Riquewihr : rue des Trois Eglises. (La maison alsacienne)
    Riquewihr : rue des Trois Eglises. (La maison alsacienne)
    Riquewihr, rue des Ecuries. Vieux puits Renaissance. (La maison alsacienne)
    Riquewihr, rue des Ecuries. Vieux puits Renaissance. (La maison alsacienne)
    Riquewihr : la maison Jung Selig, la plus haute maison à colombages d’Alsace (1561). (La maison alsacienne)
    Riquewihr : la maison Jung Selig, la plus haute maison à colombages d’Alsace (1561). (La maison alsacienne)
    Riquewihr : rue De Gaulle. (La maison alsacienne)
    Riquewihr : rue De Gaulle. (La maison alsacienne)
    Riquewihr: dans la rue De Gaulle. (La maison alsacienne)
    Riquewihr: dans la rue De Gaulle. (La maison alsacienne)
  • Rouffach : nombreuses maisons Renaissance et des XVIè, XVIIè et XVIIIè siècles dont certaines avec oriels.
  • Saint Hippolyte : cachet médiéval pittoresque, au pied du château du Haut-Koenigsbourg. Maisons vigneronnes XVIè- XVIIè siècles.
  • Soultzmatt : Maisons Renaissance.
  • Thann : nombreuses maisons anciennes dont la Halle aux Blés (Musée), XVIè siècle.
  • Turckheim : ancienne cité de la Décapole. Belles maisons Renaissance. Ancien « poêle », des Corporations. Fontaine rénovée au XVIIIè siècle. Colombages très ornés. Splendide oriel en bois sur colonne. Nombreux emblèmes professionnels sur les clausoirs des portails.
  • Thann : face à la façade occidentale de Saint Thiébaut, le syndicat dÂ’initiative loge dans une demeure Renaissance. (La maison alsacienne)
    Thann : face à la façade occidentale de Saint Thiébaut, le syndicat d’initiative loge dans une demeure Renaissance. (La maison alsacienne)
    Turckheim: porte vigneronne GrandÂ’Rue. (La maison alsacienne)
    Turckheim: porte vigneronne GrandÂ’Rue. (La maison alsacienne)
    Turckheim: place Turenne: l’oriel de l’ancien poêle des Vignerons. (La maison alsacienne)
    Turckheim: place Turenne: l’oriel de l’ancien poêle des Vignerons. (La maison alsacienne)
  • Westhalten : Maison à oriel.
  • Zellenberg : perché au sommet d'une colline isolée dans les vignes, village pittoresque, ancien bourg tortillé dès le XVIIIè siècle. Ruelles tortueuses et maisons vigneronnes (XVIè et XVIIIè siècles).
  • Zimmerbach : joli petit tillage à flanc de colline, belles maisons avec portails- aux clausoirs ornés d'écussons armoriés.

  • Icone texte Articles connexes
    Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
    Pour en savoir plus...

    Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
    Encyclopédie
    ©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
    Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)