B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

La concentration en Pologne – Les ghettos

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. Les expulsions vers le Generalgouvernement

Heydrich prévoit, le 21 septembre 1939 deux phases : la première concerne le transfert de quelques 600.000 juifs et tziganes des territoires incorporés vers le Generalgouvernement : la population de ce dernier passera de 1,4 à 2 millions ; la seconde, le rassemblement de ces 2 millions dans des quartiers clos, les ghettos. Le Gouvernement général recevrait également les Polonais expulsés des territoires incorporés, soit 400.000 personnes. On décide ensuite début décembre d'y ajouter les Juifs et les Tziganes du Reich. Les « vides » ainsi créés seront occupés par des « Volksdeutsche » ou « Allemands ethniques » qui reviendraient de la sphère d'influence de l'Union Soviétique (pays Baltes...), comme cela avait été entendu lors du Pacte germano-soviétique.

Les choses se mettent en route le 1 décembre 1939 sans trop de planification. On en arrive peu à peu à l'idée de faire du district de Lublin un « Judenreservat », une « réserve juive ». Frank ne se plaint pas au début. Il est prêt à accueillir 1 million de Juifs, dont 400.000 du Reich, certain que cette situation ne durerait pas, puisqu'après la victoire on expédierait les Juifs à Madagascar et les Polonais en Sibérie dans le cadre de la « réorganisation » de l'espace d'Europe orientale.

Rapidement cependant la situation se dégrade : le flot ininterrompu de Juifs, Polonais, Tziganes qui déferle sur « son royaume » asphyxie les services du gouverneur. Le grandiose programme de déplacement de Heydrich et de Himmler se bloque : en décembre 1939 et janvier 1940 plus de 200.000 Polonais et Juifs sont déversés dans le Gouvernement, dont 6.000 Juifs chassés de Vienne, Prague, Ostrava, Stettin. Frank se rend à Berlin le 12 février 1940 pour protester contre cette invasion. Lors de cette réunion entre Göring, Himmler, Frank, Forster, Koch, Wagner et Greiser, Göring décide qu'aucun convoi ne pénétrerait plus dans le Generalgouvernement sans l'accord préalable de Frank. Greiser garde donc plus de 400.000 Juifs, et Wagner 120.000 ainsi que plus de 100.000 polonais « douteux ». Seul Forster s'est débarrassé des siens. Il lui reste environ 1.800 Juifs à Dantzig et Prusse Occidentale… Malgré Himmler qui veut absolument débarrasser les territoires incorporés des Juifs pour y réinstaller 40.000 Allemands du Reich, 70.000 des Pays Baltes, 130.000 de Volhynie (Jitomir, Rovno), Göring reste inflexible. Et malgré la promesse de Frank d'accueillir 200.000 juifs de Lodz, aucun convoi ne passe plus après le 23 mars 1940. Le plan d'expulsion s'arrête là.

Début juillet 1941, Frank annonce à ses collaborateurs que le Führer en personne a donné l'ordre d'arrêter toute expulsion vers « son royaume », et que le projet Madagascar va se mettre en route. Les juifs s'en iraient, « Pièce par pièce, homme par homme, femme par femme, demoiselle par demoiselle... Stück um Stück, Mann um Mann, Frau um Frau, Farülein um Fraülein... » (Discours aux fonctionnaires de Lublin, 25/7/41, Journal de Frank, PS-2233).

Frank n'aura pas de réserve africaine...et en octobre, ses collègues du Reich Protektorat et des Territoires Incorporés reviennent à la charge : Schirach veut se débarrasser des 50.000 juifs de Vienne, Koch des siens en Prusse Orientale. Malgré les protestations de Frank, Hitler fait savoir que la densité de la population du Generalgouvernement ne l'intéresse pas et que celui-ci doit devenir un grand camp de travail... Mais Frank réussit à faire traîner les choses tout en laissant filtrer un mince flot de Juifs et de Polonais... En fin de compte, le 25 mars 1941 les transferts s'arrêtent définitivement vers le Generalgouvernement. D'autres solutions se profilent à l'horizon.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)