B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

L’Alsace au XVIè siècle

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

4.2. La réforme à Strasbourg et son extension

Les débuts à Strasbourg
L'organisation de la réforme à Strasbourg

La Réforme s'introduit de façon très diverse en Alsace. Strasbourg l'admet très tôt et exerce une grande influence. Dans les villes impériales et autres territoires les nouvelles idées se répandent d’une façon inégale. Peu à peu, et surtout après 1555, c'est le principe « Cuius regio, huius religio » qui va s'imposer.

4.2.1. Les débuts à Strasbourg

Dès avant 1520 les écrits de Luther et d'autres se répandent dans la ville. Les premiers à prêcher la foi nouvelle sont Mathias Zell, prédicateur à la cathédrale, et Symphorien Pollio, curé de Saint Etienne. Evêque et chapitre résistent faiblement, alors que le Magistrat sympathise rapidement avec les Réformateurs et les protège. D'autres réformateurs arrivent rapidement dans la ville : Wolfgang Capito de Haguenau en 1523, Martin Bucer, Dominicain de Sélestat, marié et excommunié en 1521. Bucer se révèle le plus ardent défenseur de la Réforme. A son tour, le nouveau prédicateur de la cathédrale, Caspar Hedio d’Ettingen en Bade, passe à la Réforme. La même année 1523 le Magistrat ordonne que les sermons soient uniquement faits dans l'esprit évangélique, donnant à la Réforme une base quasi juridique. Il s'arroge en outre le droit de haute surveillance en matière de foi et de discipline, et permet aux Réformistes le droit de jouissance des biens ecclésiastiques. Certes les adversaires de la Réforme ne manquent pas, mais ils sont contrés par le magistrat. Ainsi l'évêque Guillaume de Honstein (évêque de 1506 à 1541) qui tente de réformer son clergé. Ainsi le franciscain Thomas Murner, ennemi le plus acharné de la foi nouvelle ; mais son « Grand fou Luthérien » est interdit, puis lui-même est chassé de la ville en 1524. Ainsi l'Augustin Conrad Treger dont le couvent sera pris d'assaut et le recteur de l'école de la Cathédrale Jérôme Guebwiller qui doit s'installer à Haguenau où il continue la lutte. La Réforme continue à progresser : en 1524 on commence à dire la messe en allemand. Excommuniés, les Réformateurs passent à l'attaque : les églises sont enlevées aux catholiques, le culte catholique est aboli, les images saintes détruites, les ecclésiastiques expulsés. Malgré les injonctions de l'empereur, le Magistrat interdit la messe et en interdit la participation aux catholiques, même en dehors de la ville. A la Diète de Spire en 1529, les représentants de Strasbourg sont parmi ceux qui « Protestent » contre l'interdiction de la Réforme.


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)